La perte des cheveux, chez les hommes comme chez les femmes, est décrite dans la littérature depuis de nombreux siècles.
Cependant, ce n’est qu’au cours des 40 dernières années que des traitements scientifiquement fondés ont permis de réaliser des progrès importants pour stopper et, dans certains cas, inverser la chute progressive des cheveux.
La perte de cheveux a généralement plusieurs causes sous-jacentes, et la chute de cheveux n’est donc pas le résultat d’un seul problème. Pourtant, la plupart des médecins continuent de traiter la chute des cheveux avec un, ou au mieux deux traitements.

Les médicaments les plus connus et les plus largement utilisés pour améliorer la qualité des cheveux sont le minoxidil et le finastéride. L’histoire et de nombreuses études ont montré l’efficacité de ces deux médicaments.
Le finastéride oral, cependant, peut éventuellement produire des effets secondaires.

L’utilisation du minoxidil en tant que traitement autonome est quelque peu efficace, mais lorsqu’il est combiné au finastéride (qui est utilisé pour réduire le problème génétique des cheveux), la combinaison fonctionne bien mieux.

Des techniques plus récentes, comme le PRP (plasma riche en plaquettes) et le PRF (fibrine riche en plaquettes), ont un impact positif indirect sur les cellules capillaires et les tissus entourant les follicules pileux.
Le PRF, qui est similaire au PRP, produit de la fibrine et est moins connu dans le domaine de la restauration capillaire au moment de la rédaction du présent document, mais a potentiellement plus d’impact sur l’amélioration des cheveux.

La fibrine riche en plaquettes (PRF) ou fibrine riche en leucocytes et en plaquettes (L-PRF) est une PRP de deuxième génération dans laquelle des plaquettes et des leucocytes autologues sont présents dans une matrice de fibrine complexe. Les cytokines intrinsèquement retenues (une catégorie large et libre de petites protéines qui sont importantes dans la signalisation cellulaire. ) sur la maille de fibrine impliquent un effet de libération lente à long terme de ces molécules biologiquement actives. Cette matrice permet de maintenir les plaquettes et les facteurs de croissance actifs pendant une période prolongée (par rapport à la PRP). Cette activité prolongée est idéale dans un environnement de perte progressive de cheveux.

Le LLLT, ou traitement au laser de faible intensité, a également montré qu’il s’agissait d’un instrument intéressant pour améliorer encore les propriétés de stimulation des cellules capillaires.

La combinaison de plusieurs traitements contre la chute des cheveux semble être l’étape logique pour lutter contre la chute progressive des cheveux.

Bien qu’il existe d’autres médicaments et traitements, l’objectif principal est de créer une combinaison de traitements éprouvés contre la perte de cheveux qui agissent à la fois au niveau des cellules et des tissus qui les entourent.

Le Dr Nancy Anthone (Prohairclinic) a mis au point un nouveau protocole qui ne contient que des solutions sans effets secondaires médicalement prouvées pour la perte de cheveux chez les hommes et les femmes.
Au moment où nous écrivons ces lignes, nous utilisons le protocole depuis environ un an, avec plus de 300 traitements effectués.
Spécifications des traitements :

PRP combiné avec PRF
LLLT
Minoxidil (5% sous forme liquide)
Finastéride (solution liquide uniquement)
Nous avons constaté par une étude d’observation qu’aucun effet néfaste n’a été signalé ou remarqué. La satisfaction des patients est élevée à très élevée. Veuillez noter que nous sélectionnons des patients qui ont un nombre suffisant de follicules pileux en phase active.

Avant et après le Finasteride

PRP boost treatment

PRP hair boost treatment

Des ingrédients ou des traitements supplémentaires et/ou améliorés peuvent être ajoutés à l’avenir, à condition qu’il y ait une preuve médicale de leur efficacité.